Le Blog de l’Internet de la Confiance

GoTAPP : Architecte de l’Internet Transactionnel et du Domicile Numérique Attribué

Transactional Acces Point Protocol

Monnaies privatives : la nouvelle arme absolue du Commerce et de la Distribution

 Etat des lieux du paiement consommateur

La crise monétaire frappe l’activité économique du monde développé, encombré par ses infrastructures d’échange coûteuses; dans le même temps où l’essentiel (97%) des transactions quotidiennes sont opérées en mode dématérialisé, en temps réel et en toute sécurité sur les marchés de change, d’actions et de produits dérivés.
 
La rareté du crédit (credit crunch) amène à une précarité financière qui se répand sur de plus en plus de consommateurs. L’ augmentation importante des incidents de crédit impose un nouveau modèle de paiement, par comptes de débit rechargeables.

 

[Lire la suite...]

Crise financière et monnaies locales dématérialisées

Voila maintenant  7 ans que je travaille avec  Dominique Dardel  sur les usages de l’internet, du web2.0, des réseaux sociaux, et sur le Domicile Numérique attribué pour tous et notamment pour les plus défavorisés.

Nous voici lancés dans une série d’entretiens dont j’ai le plaisir de vous livrer les premiers épisodes

Sur les monnaies sociales :

Sur la crise financière :

La prochaine frontière du Paiement Mobile est en fait sur le Web

 Récemment mon ami Jean Matouk, attirait mon attention sur le très intéressant article de Ray Blanco : Téléphones mobiles : la fin des cartes de crédit ?.

J’ai commis la réponse suivante :

Dans le domaine du paiement mobile, il y a certes une énorme effervescence mais aussi trois freins majeurs qui - à mon humble avis- empêchent l’émergence d’une solution "standard" qui pourrait non pas se substituer aux cartes mais les compléter.

 

[Lire la suite...]

Le m-paiement va-t-il enfin décoller en France ?

Voilà des années que les banques, les opérateurs de téléphonie mobile et des entreprises en parlent comme une évolution inévitable.

Et le marché du paiement mobile est en effet en ébullition : transferts d’argent, paiement à distance en un clic, sans contact…Mais qu’en est-il effectivement en France ? Le m-paiement va-t-il enfin prendre son envol ?

Jean Marc Lévy Dreyfus intervient et présente Paytap dans cette table ronde

Aller voir le site

Innovation dans le paiement mobile: Les pays en développement montrent la voie

Je vous invite à lire l’excellent article publié par Yann Ranchere   et mon commentaire :

Let me introduce  Paytap a disruptive vocal and web payment application server.
It actually enables Person to person money transfer and merchant payment with any phone thanks to vocally delivered services and with any browser .
The big thing is that it requires no software installation or skill at the user’s edge.
A simple 30 seconds phonecall to the banker’s server and there you are : You may securely pay or get payed remotely or face to face.
please look at http://www.slideshare.net/PAYTAP/paytap-web-and-voice-person-to-person-payment-and-remittance-services-delivery-platform-3814306

See how to Purchase Pay & Get securely paid with a simple phone call http://gotapp.com/paytap_overview/PaytapServerPresentationUK/

L’énorme avantage de notre application serveur c’est de permettre à des "banques 2.0" - des institutions de Micro Finance, des commerçants, des municipalités, des ONG disposant d’une présence et d’une légitimité et de la confiance des consommateurs locaux - même extremement pauvres -  de lancer leur monnaie locale - privative - restreinte - ….

 L’utilisation du compte (e-wallet) et les transactions fonctionnent sur le web et/ou par un simple coup de téléphone.

La "banque 2.0 " lance et garantit sa monnaie sous paytap pour un coût fixe très bas - mise en place d’un serveur web , d’un gateway téléphonique local permettant de recevoir un petit nombre d’appels simultanés et d’un tunnel IP entre le gateway et le serveur web- puis customisation de l’application en langue locale - wollof, mambara, Soniké, tagalog … en quelques jours .

Et c’est parti

L’énorme plus est que la solution ne dépend pas du tout des telcos ( comme Mpesa), ni des matériels détenus ou utilisés par les détenteurs de comptes ( comme Nokia qui au demeurant est basé sur Obopay ) ni même du fait que les gens sachent lire ou écrire.

Avec une solution sur Paytap l’utilisateur n’a pas besoin d’apprendre des syntaxes de SMS ou de sélectionner à l’écran des routines de prestations bancaires relativement complexes.  Ce dernier critère peut se révéler important quand on sait qu’en 2008 plus de 90% des africains ignoraient ce qu’est et à quoi sert une Banque !! ( source Fundamo)

Dernier avantage, les solutions de monnaie privatives, qui ne sont installées ni sur la sim card du Mobile ni téléchargées sur l’appareil, sont complémentaires et n’entrent pas en compétition avec les solutions interbancaires ( Visa/Mastercard ) ou Mobile Payment.  Rien n’interdit d’ouvrir plusieurs comptes bancaires ..          

Je vous invite à tester une monnaie privative de démonstration basée sur Paytap : l’EQUITAP
ouvrez votre compte en applant +33 972 115 488 puis gérez le sur www.equitap.frInvitez vos amis à ouvrir leur compte Equitap et transférez des sommes par téléphone ou Internet
Utilisez vos points pour (simuler) un achat coup de coeur sur la boutique e-PhoneStore ici http://shop.equitap.fr

Presentation Institutionnelle : http://gotapp.com/paytap_overview/institutionnelle/
Achats et paiements 100% dematérialisés http://gotapp.com/paytap_overview/ephonestore
Positionnement de la solution http://www.slideshare.net/PAYTAP/paytap-positionnement
Payer sur des terminaux de paiement : www.paytap.net/videos

 

 

 

Mon Domicile Numérique c’est mon numéro de téléphone !

Mon ami Christian Scherer, faisait récemment référence à Paytap dans les termes suivants :
" Je croyais que les opérateurs de téléphone étaient tenus de s’assurer de l’identité d"une personne avant de lui attribuer un numéro de téléphone, qui devient aujourd’hui pratiquement une nouvelle forme de preuve d’identité, comme le prétend  notre ami Jean-Marc Levy-Dreyfus dont "business" repose sur la certitude de l’identité de la personne qui a souscrit un abonnement téléphonique !"

Bonsoir Christian,

Je te remercie de l’honneur que tu me fais en citant mes modestes travaux.
 
Je tiens cependant à corriger un point fondamental mon "business" ne s’appuie absolument pas sur la certitude de l’IDENTITE de la personne qui a souscrit un abonnement téléphonique, mais sur la certitude que numéro de téléphone est un IDENTIFIANT unique.
De même que ton numéro de carte bancaire est un identifiant mais pas une preuve ni même un élément de gestion d’identité!
De plus une grande part des utilisateurs fonctionne par abonnement prépayé donc sans dispositif de prélèvement bancaire qui pourrait relier le numéro de téléphone à l’identité de celui qui paye les unités de compte.
 
J’ai déjà eu m’occasion de présenter la différence entre gérer des identités et gérer des identifiants
 
A mon humble avis c’est peine perdue de chercher à gérer les identités, il vaut mieux poser le problème à résoudre comme suit :
 
Comment réaliser des échanges de personne à personne et des transactions numériques sécurisées tout en restant anonyme. C’est-à-dire sans que toute sorte d’intervenants sur le Net puissent en capter le contenu et/ou en tirer des informations confidentielles relatives à l’identité réelle des détenteurs de comptes)  -
Ce besoin a été magistralement énoncé par Xavier Dalloz comme celui de la Personnalisation Anonyme.
Concept repris notamment par Me Alain Bensoussan dans sa communication: Identité et Désidentité Numérique
 
 
C’est sur cette approche qu’est développé Paytap  - notre application serveur de gestion de comptes et de transactions en monnaie électronique 100% dématérialisée (c’est-à-dire 100% SaaS,  sans carte, sans lecteur de carte, sans SIM Card, et sans application à installer sur le mobile utilisé par le client final) .
 
Le numéro de téléphone joue dans un serveur Paytap le rôle d’identifiant unique de manière similaire à l’adresse email qui sert d’identifiant pour s’inscrire et créer son profil dans les réseaux sociaux du Web.  
Ainsi un seul et même numéro de téléphone permet à son détenteur d’ouvrir autant de comptes qu’il le souhaite auprès de tout opérateur bancaire et/ou commercial (points de fidélité, bons d’achats, vouchers) qui aura mis en place un service en ligne basé sur le serveur Paytap.
 
De plus le numéro de téléphone est quasi sans risques de spam ou de phishing au contraire de l’adresse email  .
Certes un automate peut déclencher des appels ou adresser du spam par SMS mais avec beaucoup moins de rendement que les robots émetteurs de email – voir Environ 95% des emails sont des spam   car les opérations téléphoniques sont généralement payantes et couteuses!
 
Les bénéfices utilisateurs du numéro de téléphone comme identifiant par rapport à l’adresse email sont :
  • Pas besoin de savoir lire ou écrire pour téléphoner il suffit de parler sa langue et savoir taper les chiffres sur le clavier. (ce sont les mêmes pour un Chinois, un Botswanais ou un français)
  • Chacun partout dans le monde peut disposer d’un numéro de téléphone unique qui lui est attribué par l’opérateur auprès duquel il souscrit un abonnement téléphonique - pré ou post payant idem .
  • Pour utiliser son téléphone, chacun apprend son numéro par cœur,  cela suffit  pour communiquer avec ses proches, ses amis, ses clients etc..
  • Le détenteur fait le nécessaire pour maintenir son téléphone en service ( achat d’unités de compte, attention portée au terminal pour ne pas le perdre, l’endommager, se le faire voler) donc pour Paytap pas de problème de déploiement ou de maintenance technique .
  • L’ouverture de compte et les transactions principales ( acheter, commander, payer, se faire livrer, adresser un virement, vérifier le solde de son compte ) sont exécutables d’un simple coup de fil sur n’importe quel téléphone. 
  • Les services sont donc utiles dans la  vie quotidienne partout, au moment utile, peu importe où sans dépendre de terminaux de paiements ou d’une connexion à une page Web
  • De maintenir un très fort anonymat sans que cela pose de gros problèmes de sécurité, de confidentialité, de fraude ou de malversation (pillage de contenu, blanchiment …)  

On parle de Paytap sur www.atelier.fr : Le paiement mobile d’un simple coup de fil ?

Dans son édition du 5 mai 2010 L’atelier.fr (BNP Paribas Group ) parle de  Paytap

Face aux services de paiements mobiles par SMS, PayTap propose une solution transversale. Celle de gérer un porte-monnaie virtuel accessible par simple appel téléphonique.

Permettre aux entreprises de bénéficier d’un service en temps réel de transfert d’argent mobile et de paiement sécurisé pour leurs clients. C’est ce que propose PayTap à travers un système de porte-monnaie virtuel accessible depuis n’importe quel téléphone. Pour en bénéficier, l’utilisateur - particulier ou entreprise - doit au préalable ouvrir un compte en contactant le serveur vocal du service. En retour, le système lui délivre un numéro de compte qu’il associe au numéro de téléphone. Une fois choisi son code PIN, l’utilisateur peut compléter ses informations sur Internet et créditer son compte. Pour ce faire, il est possible de procéder à un virement bancaire ou d’utiliser une carte pré-payée. " Selon le besoin du client qui achète notre application et l’opère sur sa plateforme, les unités sont exprimées en monnaie réelle - Euros, Dollars, Francs CFA - ou en points de fidélités ouvrant droit à des remises, des bons d’achats ou des lots" préciseà L’Atelier Jean-Marc Levy Dreyfus, Pdg de PayTap. 

 

Un service indépendant du téléphone

Celle-ci pourra être dépensée auprès des entreprises acceptant ce type de transaction ou transférée vers un autre compte PayTap. Pour procéder à ce type d’opération, le bénéficiaire d’un compte doit contacter un serveur téléphonique et le renseigner du numéro de téléphone du destinataire de la transaction. Cette opération effectuée, le système reconnaît le propriétaire du porte-monnaie virtuel et lui reverse la somme, après prélèvement d’une commission. "L’argent reste accessible et disponible sur le serveur en cas de perte ou de vol du téléphone", explique à L’Atelier le responsable. Et d’ajouter : "le serveur est disponible à partir de n’importe quel terminal. Il suffit de renseigner le numéro de téléphone avec lequel on a effectué l’inscription ainsi que des mots de passe".

Un fort potentiel dans les pays émergents ?

Celui-ci gagne en complexité avec la valeur des transactions effectuées. Ainsi, le système ne met pas en jeu la carte SIM du mobile et ne nécessite pas l’installation de logiciel sur ce dernier. D’un point de vue marketing, d’autres applications sont envisageables. Par exemple, en indiquant sur des affiches publicitaires leur numéro de téléphone PayTap associé à un code produit, les entreprises pourraient permettre à leurs clients d’acheter directement leurs produits depuis leurs téléphones. Ceux-ci seraient alors livrés à leur domicile. Par ailleurs, il n’est théoriquement pas nécessaire de bénéficier d’un compte bancaire pour ouvrir un compte PayTap et recevoir un virement, ce qui fait envisager à Jean-Marc Levy Dreyfus l’existence d’opportunités intéressantes dans les pays émergents.  

 

 

Social Currency: What If The Dollar Fails?

I react to Dan Nobles  post  Social Currency: What If The Dollar Fails? : .

" The monetization problem introduces a threshold over which most great innovations simply cannot reach."
"to consider what people will use for trade if the currency becomes ineffective AND their productivity does not.   If the dollar does fail, people will attempt to meet their daily needs until a financial system is corrected".
"Matchmaking will become a financial instrument. People will use Facebook and Twitter, Linkedin and many others in new ways in order to keep the game in play."
 
Well actually not being able to trade at distance or even face to face because there is no cash is a very common situation for most humans that live in merely unbanked and not Web connected societies. 
Yet more nearly 4 Billions hold a phone and they know how tu use it since they speak their own language and read the numbers.
Based on that facts, my team and I develop a disruptive virtual currency internet server called PAYTAP.
Paytap is a fully dematerialized electronic money transaction and account management application server.
With its Paytap server a local authority (incumbent financial institution, Non Gov or business) will cost effectively set and run its functional social currency in a matter of days .
With a Paytap powered e-currency made available in his local society, any human who knows how to phone (about 4 billion out there) may purchase, exchange, pay and most important may get paid instantly and 100% securely face to face as well as at distance.
Paytap combines Internet back and front office and vocal services so that transaction is performed by a simple phone call in end user’s langage and instructions entered with the phone keyboard. So it works even when and where there is no Internet band or for people who do not write and read.
Of course the person that has a Web connection ( and knows how to text transact ) may tap into the services with the help of any web connected device. ( or with a POS electronic terminal if the currency issuer rolls appliances out at the merchants he sells services to) .
A Paytap based social currency implies no Cards, no Payment Terminal, no vouchers or printed notes, no ATM. It is fully independant from the mobile carrier, the device or the read and write knowledge of the person that subscribes and benefits of an e-wallet.
As soon as you register to a paytap based currency - which takes a simple phone call - you are instantly empowered with your e-wallet that house and stores your Account history, but also your Home Page, your buddies, your stuff ( your digital content) and your messages.
I believe you should look at Paytap : our application server concretises and demonstrates how social currencies with local and distant P2P exchanging value with concretise your vison of Conversational Currency. 

La conférence de Douglas Rushkoff lors de OReilly Web 2.0

Il faut vraiment suivre la conférence de Douglas Rushkoff lors de OReilly  Web 2.0

C’est brillant : on comprend pourquoi des monnaies opérées dans des reseaux sociaux privatifs vont inéluctablement s’imposer.

Au passage Rushkoff démontre combien le gratuit généralisé qui règne sur le Web est destructeur de valeur et ne profite en fait qu’à renforcer la position centrale de Google et de ses pairs.

Bien entendu, en tant que concepteur de Paytap : qui est une plateforme Internet de services vocaux et web pour les échanges sécurisés et tracés de personne à personne , je suis totalement en phase avec la conclusion de Rushkoff que l’on peut traduire comme :

"La prochaine ere de l’Internet doit optimiser les échanges de valeur de personne à personne (P2P)"

"Nous sommes à la croisée des chemins où nous avons la capacité d’optimiser nos systèmes, nos technologies, nos monnaies aux besoins des humains au lieu d’essayer que les humains s’adaptent  aux systèmes et aux technologies."

Paytap lance Equitap, la monnaie virtuelle pour payer quelqu’un pour un service rendu ou juste pour le fun

-> A quoi sont destinés les EQUITAPS? De quoi s’agit-il en fait?

Les EQUITAPS ont été imaginés pour récompenser des actions positives. Vous gagnez des EQUITAPS, quand vous aidez quelqu’un, que vous faites circuler une information utile, que vous partagez une astuce, ou toute autre sorte d’action positive, etc.
Faites quelques chose qui ait de la valeur pour quelqu’un et vous recevez une reconnaissance sous forme simple et symbolique - un EQUITAP.

Ou mieux encore, offrez-les juste pour le fun!

-> Comment est-ce que j’ouvre mon compte EQUITAP?
Vous pouvez ouvrir votre porte-monnaie à partir de votre téléphone en appelant le numéro d’appel d’EQUITAP au 09 72 11 54 88 (prix d’une communication locale). C’est fait en30 secondes!
 

-> Comment est-ce que j’obtiens mes premiers EQUITAPS ?
A l’ouverture, le compte est doté de 1000 EQUITAPS.

-> Des EQUITAPS pour quoi faire?
 Dès que le compte est ouvert, vous pouvez offrir des EQUITAPS (dans la limite de 1 à 5) à toute personne que vous souhaitez remercier. Vous pouvez aussi demander à recevoir des EQUITAPS quand par exemple, vous rendez un service.
Donc, dès l’ouverture du porte monnaie virtuel, vous disposez de 100 EQUITAPS que vous pouvez commencer à donner à d’autres personnes, quand elles font quelque chose pour vous ou pour la communauté.

Visiter le site Equitap