- Pour fonctionner,
ce " Domicile Numérique " doit être pérenne, sécurisé, et surtout, attribué au bénéficiaire. Il est nécessaire qu’il soit garanti par une structure de confiance, qui ne peut être qu’une autorité légitime dans la cité : Mairie, CAF, la Poste…  Ce point est essentiel car contrairement aux espaces et services disponibles sur le Web, on ne peut pas se créer un Domicile Numérique par une simple inscription en ligne ou en se cachant derrière un pseudo.

- Pour en bénéficier,
il faut et il suffit d’y avoir droit ! Le domicile numérique n’est pas réservé aux seuls internautes ou à ceux qui savent au moins utiliser un ordinateur. Il est attribué à chacun et même à celui qui ne sait pas lire ou n’a pas de domicile fixe (et dans ce cas l’usage des services du domicile numérique pourra être rendu par un tiers : agent de service publique, écrivain public, membre d’une ONG …)
Le Domicile Numérique transpose dans l’Internet le droit au domicile réel.


Exemple d’attribution par une mairie:

La mission de la municipalité : satisfaire aux besoins de la population locale
- Organisation des services municipaux (voirie, éducation, sécurité,…)
- Circulation, communication et correspondance entre personnes, entreprises et administrations
- Développement de l’économie locale

La municipalité organise les services en s’appuyant sur le plan de la ville
- L’adresse du résident : élément clé de délivrance des services et de la gestion des taxes locales
- L’adresse est définie par la Mairie qui nomme les rues et organise la numérotation
- La domiciliation du résident à son adresse est validée par la Collectivité (taxe, élection, école)

Notre proposition : un dispositif associé au site Internet de la Ville pour

  • Attribuer  automatiquement un « Domicile Numérique » à chaque résident de la ville
  • Associer ce domicile numérique à l’adresse physique du résident et l’en informer
  • Constituer un annuaire municipal numérique et un kiosque de services de communication

Les bénéfices

  • Faciliter l’e-inclusion de tous dans le développement et les usages du numérique.
  • Dupliquer dans l’espace virtuel les services essentiels et quotidiens qu’attendent vos administrés
  • Dématérialiser et garantir de bout en bout les services délivrés

 

Dans le monde réel :
L’adresse physique est une donnée publique

Pour organiser la délivrance des services municipaux, la collectivité s’appuie sur un élément clé : l’adresse pointant sur un lieu physique (répertorié sur les plans et le cadastre)
Chaque adresse est un identifiant unique et incontestable du domicile de la personne (physique ou morale, individu, famille, entreprise, association, administration, école …) qui y bénéficie d’un droit de résidence (paiement des taxes locales).
Légalement, les adresses postales sont publiques dans le contexte de l’Annuaire Universel du téléphone

Plans, adresses postales et annuaires font partie du quotidien.

Ces adresses sont répertoriées dans divers annuaires et bases de données publiques ou privées.
Des opérateurs de services offrent de trouver les adresses et d’assurer la communication en sécurité et confidentialité entre tous.
Tout un chacun les utilise très naturellement pour communiquer par le biais de services postaux ou programmer un déplacement.

Dans le monde virtuel :
L’adresse virtuelle est un élément de propriété individuelle.

Dans l’Internet, les adresses physiques n’existent pas et tout un chacun peut s’attribuer, à sa guise, une ou plusieurs adresses (noms de domaines, adresses email, pseudonymes)

Dans la sphère numérique : ni cadastre ni annuaire officiel

Aucune municipalité ne dispose d’un moyen fiable de connaître les adresses virtuelles de l’ensemble de ses résidents.
Tous les résidents n’utilisent pas Internet et tous n’y possèdent pas une adresse.
De ce fait il n’est pas possible de constituer un annuaire numérique local exhaustif et fiable.
Aucun dispositif ne permet de retrouver les coordonnées numériques certaines d’un résident, d’assurer la remise des courriers et messages électroniques ni de garantir l’intégrité ou la confidentialité de leur contenu.

LE DOMICILE NUMERIQUE ATTRIBUE
Un dispositif clé pour l‘e-inclusion systématique de tous les résidents.

Le Domicile Numérique Attribué (DNA) délivre à chaque résident:
Un identifiant numérique unique et incontestable basé sur son adresse postale.
Une carte de visite en ligne (conformité CNIL) dotée d’un kiosque de services permettant de lui adresser du courrier et des messages (papier ou électronique).
Une boite aux lettres virtuelle qui reçoit et conserve la copie de tous les courriers et messages adressés via le kiosque de services.

Le DNA n’est pas une adresse e-mail et le dispositif n’utilise pas d’adresses e-mail pour inscrire ou identifier les utilisateurs.

Services associés au DNA
L’annuaire des résidents et la Grand Place en Ligne

Via son DNA, chaque résident qui le souhaite est inscrit dans l’annuaire qui est doté d’un moteur de recherche simple et puissant.
L’affichage des commerçants et des services est aussi facilité par une présentation thématique dynamique : La Grand Place en ligne

Un Kiosque de Services dans chaque Carte de Visite

un ensemble de services en ligne permet à tout expéditeur, à partir d’un ordinateur connecté de rédiger, d’expédier des messages hybrides (papier et électronique) au résident, même sans connaître ses coordonnées.
Les services d’envoi de courriers sont facturés à l’expéditeur. Le prix facturé couvre les frais d’impression et l’affranchissement postal.

Services complémentaires au DNA
La Boite Postale Virtuelle : un espace numérique sécurisé et facile à utiliser pour tous ceux qui ne sont pas accros de l’informatique

Ensemble de services permettant d’envoyer sa correspondance (papier et/ou électronique) à tout destinataire - dont on connaît l’adresse ou présent dans l’annuaire.

Sauvegarde automatique des messages et des documents envoyés et reçus. (Meta Webmail)
La boite postale virtuelle est dotée d’un moteur de classement et recherche dans les contenus personnels : ( « Le Google de ma vie »)
Liens sécurisés vers les micro-applications et le réseau social virtuel de la Ville

Transposer les usages quotidiens dans l’Espace Numérique :
Le DNA permet de :

Dématérialiser et faciliter les services de correspondance et d’échange tout en conservant le bénéfice du courrier livré dans la boite aux lettres et/ou remis en mains propres par le facteur.
 
A la différence du dispositif des emails, les services de messagerie via le DNA sont opérés et vendus à l’expéditeur. Les messages sont donc garantis de bout en bout et peuvent être recommandés ou remis contre décharge.

L’expédition et la réception de messages via le DNA  ne requièrent ni matériel, ni logiciel ni savoir faire informatique.

Chaque détenteur d’un DNA se voit automatiquement doté d’une adresse de messagerie électronique garantie sans spams ni virus parce qu’elle n’utilise pas le protocole des emails!

Bénéfices
Pour les utilisateurs :
 
Les services sont calibrés pour un usage et une adoption faciles et quasi sans formation même par un public novice en informatique et sur Internet.

 Les services apportent des bénéfices réels même à ceux qui n’ont aucun usage de l’ordinateur ou de l’internet (Seniors, e-exclus …). La correspondance adressée sur leur DNA leur arrive par le facteur ou par porteur spécial ( service e-gram).

Pour les plus défavorisés possibilité d’ouvrir un service BTAPP : EPN offrant poste restante, sauvegarde de documents essentiels et traçabilité de l’aide sociale.

Pour les Communes:
 
Simplifier, automatiser et tracer l’envoi de courriers hybrides aux résidents.

Le fait que l’autorité locale attribue les DNA dans le respect de la loi CNIL et en organise (ou délègue) les services est une évolution majeure en terme de démocratisation des usages numériques, de confidentialité et de sécurité en ligne.