Le projet de GOTAPP de constituer à coté du Web, environnement de publication qui de part son modèle économique basé sur la vente de publicité, ne s’interesse pas aux populations défavorisées, un nouvel usage de l’Internet pour tous grâce à un cadastre virtuel ( le DNS 2.0)  est en filiation directe des idées de Hernando de Soto .

Hernando de Soto est un économiste péruvien né en 1941. Ses travaux portent sur le rôle de l’accès à la propriété dans l’émancipation et l’enrichissement des populations défavorisées ainsi que sur l’importance de l’économie souterraine dans les pays en développement.
Il expose dans ses ouvrages sa thèse selon laquelle les habitants des pays du Sud sont riches d’un « capital mort », qu’ils ne peuvent mobiliser faute d’un système de droits de propriété efficace.

Dans un monde devenant globalement numérique, le premier des droits de propriété devient le droit à disposer de son Domicile Numérique incontestable et inusurpable ! Donc attributif!   Ce que permet de constituer le DNS 2.0.

Hernando de Soto donnera une conférence le 8 avril à Paris . A ne pas manquer !

Hernando de Soto  a entre autres travaillé au GATT, à la Swiss Bank Corporation Consultant Group et été gouverneur de la banque centrale du Pérou. Il a fondé à Lima en 1980 l’Institut pour la Liberté et la Démocratie (ILD) dont le but est de promouvoir les réformes politiques permettant aux pays pauvres de se développer. 30 pays l’ont invité à mettre en place les plans de l’ILD sur leur territoire. Il a conseillé de nombreux dirigeants de pays d’Amérique latine ou du tiers monde.

Grâce à son action, l’ILD a initié la réforme agraire au Pérou qui a permis l’accession à la propriété d’1,2 millions de familles et a intégré 380 000 entreprises qui opéraient sur le marché noir à l’économie officielle. Pour le Cato Institute, cette réforme a affaibli la guérilla marxiste du Sentier lumineux en affranchissant les paysans de la dépendance envers les terroristes.

Hernando de Soto a notamment publié en 2000 son ouvrage majeur, traduit en plus de 20 langues, Le mystère du capital : Pourquoi le capitalisme triomphe en Occident et échoue partout ailleurs.

Pour De Soto, une condition primordiale de fonctionnement du capitalisme est un système de droits de propriété clairement définis et garantis. Ceci permet :

La généralisation et la standardisation des titres de propriété.
Une plus grande confiance dans les relations entre acteurs économiques.
Un accès plus facile au crédit, les droits de propriété donc les garanties étant clairement établies.
La création d’un système complexe de mutualisation du risque (assurances et sociétés anonymes).
Une émancipation de l’individu par rapport à la communauté.

Une conférence exceptionnelle organisée par Liberté Chérie en collaboration avec l’Institut Turgot
aura lieu le mardi 8 avril à 19h30 dans le Grand Auditorium d’Entreprises Générales de France - BTP   9 rue La Pérouse, paris XVIème   Métro Kleber
L’ entrée est libre
Merci de vous inscrire à l’adresse conference@liberte-cherie.com