Le Blog de l’Internet de la Confiance

GoTAPP : Architecte de l’Internet Transactionnel et du Domicile Numérique Attribué

Transactional Acces Point Protocol

BTapp : un Domicile Numérique dans les Quartiers

Cela fait des années qu’à l’Epn BelleVille  animé par mon ami Dominique Dardel  on essaie de déployer des solutions de mise en main du Net pour tous et même pour ceux qui n’ont rien.

Comme nous Dominique constate que la France de 2008 c’est  environ 100 000 SDF mais toujours 63 millions de SDN ( Sans Domicile Numérique !!)

Pour permettre aux plus démunis de disposer au moins d’un Domicile garanti et non usurpable sur Internet Dominique avec l’aide GOTAPP lance BTAPP :  L’Internet des Quartiers 

Un internet de Confiance à découvrir d’urgence .

Hernando de Soto à Paris le 8 avril: Une conférence à ne pas manquer

Le projet de GOTAPP de constituer à coté du Web, environnement de publication qui de part son modèle économique basé sur la vente de publicité, ne s’interesse pas aux populations défavorisées, un nouvel usage de l’Internet pour tous grâce à un cadastre virtuel ( le DNS 2.0)  est en filiation directe des idées de Hernando de Soto .

Hernando de Soto est un économiste péruvien né en 1941. Ses travaux portent sur le rôle de l’accès à la propriété dans l’émancipation et l’enrichissement des populations défavorisées ainsi que sur l’importance de l’économie souterraine dans les pays en développement.
Il expose dans ses ouvrages sa thèse selon laquelle les habitants des pays du Sud sont riches d’un « capital mort », qu’ils ne peuvent mobiliser faute d’un système de droits de propriété efficace.

Dans un monde devenant globalement numérique, le premier des droits de propriété devient le droit à disposer de son Domicile Numérique incontestable et inusurpable ! Donc attributif!   Ce que permet de constituer le DNS 2.0.

Hernando de Soto donnera une conférence le 8 avril à Paris . A ne pas manquer !

[Lire la suite...]

De la différence entre gérer des identifications et gérer des identités

Dans son articlesur Libération.fr  «Une banque centrale des identités»   Michel Arnaud, Maître de conférence à Paris-X-Nanterre en sciences de l’information, suggère de mettre en place une banque centrale d’identités indépendante de tout pouvoir politique pour préserver l’identité comme une valeur de propriété privée, qui délivrerait des certificats lors des transactions .

Outre que cette proposition se rapproche me semble-t-il de celle d’Open ID dont le déploiement est bien amorcé et défendu par des interlocuteurs de qualité comme Snorri Giorgetti, il me permet de revenir sur un point qui me parait fondamental pour avancer vers l’Internet de la Confiance :

Poser le problème des échanges en confiance par Internet consiste à séparer les sujets liés à l’identification des acteurs de l’échange et le problème de la gestion de leur identité.

Internet est un réseau de télécommunication pas un environnement social et légal

[Lire la suite...]

Les arnaques en ligne ne sont pas réservées au Web !!

Mon frère Didier, qui vit en Angleterre, vient d’être victime d’une arnaque au SMS surtaxé qu’il nous relate ci dessous.
Cette mésaventure me donne à penser que les opérateurs dans leur recherche de revenus supplémentaires par Abonné ( ARPU) prennent vraiment leurs clients pour des moutons prêts à se laisser tondre!! Certes le client postpayant - c’est à dire celui qui dispose d’un compte bancaire permettant de payer à distance - a une chance de se défendre parce qu’il reçoit une facture détaillée qu’il peut analyser et contester. Qu’en est il des millions de clients - notamment dans les pays émergents et le quart monde en occident - qui ne fonctionnent qu’en prépaiement ??????

Comment gagner facilement quelques centaines de milliers de £ au Royaume Uni !  
Je réside au Royaume Uni, pays où les citoyens ne sont pas comme des moutons : ici, au moins ils se laissent tondre sans bêler !…  Courant Janvier 2008, je reçois un message texte sur mon téléphone mobile (anglais) :  "Vous pouvez participer gratuitement à nos enchères en ligne sur votre mobile. 1ère enchère pour un i-Phone… ."   [Lire la suite...]

Mieux que Spielberg les Hackers sur nos écrans

Steven Spielberg dans Minority Report - et dans un temps plus ancien Jacques Tati dans Playtime -illustraient leur vision d’un monde dominé par la technologie s’affichant des données individuelles sans contrôle sur les écrans des lieux publics.  

On est à l’abri de rien, désormais un Hacker équipé d’un simple smartphone peut prendre le contrôle  !!

Regardez cette vidéo filmée en Gare d’Utrecht ( Nederland).

C’est drôle et en même temps très inquiétant  si toutefois ce n’est pas un montage bidonné…

Carte d’identité Nationale électronique: la montagne va accoucher d’une souris

Je reviens sur le récent article Les usages possibles de la future CNIe passés au crible dans le blog des Maires des Grandes Villes
Les abus et fraudes à la Carte Vitale ont largement illustré combien il est impossible dans un monde devenu globalement numérique de sécuriser et de certifier les transactions réelles des individus grâce à des objets (cartes, clés USB, disques…) fussent ils dotés de puces électroniques.

De fait la meilleure - et à mon avis la seule vraie - protection contre les fraudes et  les abus consiste à dématérialiser la gestion d’identification en l’opérant par un service en ligne.  Ce que démontrent les solutions de services hébergés (SaaS) de plus en plus courantes dans les entreprises.

[Lire la suite...]

Au carnaval de Venise qu’est devenu le Web tout le monde avance masqué !

Du fait du fonctionnement purement déclaratif du DNS, on sait qu’il est impossible de garantir l’identité des utilisateurs de webmails . Pour autant, les hébergeurs prétendaient jusqu’à présent éviter que des pirates puissent adresser leurs (millions de) spams à partir de ces webmails. Pour cela les éditeurs ont mis au point un stratagème astucieux permettant de vérifier qu’un envoi d’email est bien réalisé par un humain et non par un logiciel. 

Ce stratagème - appelé CAPTCHA - consiste à demander à l’émetteur d’entrer dans une zone de saisie, un texte ou une série de caractères affichés à l’écran sous forme d’images de tailles et de positions très variables, que seul un cerveau humain peut interprèter. A ce jour aucun logiciel de reconnaissance d’image n’etait assez précis pour identifier correctement un tel texte !!
Et bien cette barrière là vient aussi de tomber.

[Lire la suite...]

On a beaucoup exagéré!

Des Matamores sur le Web

Le web c’était déjà le Carnaval de Venise ou chacun avance masqué . Voici maintenant que des nouveaux entrants du Social Networking nous emmenent au Guignol .

Je viens de recevoir de mon ami Philippe ( mais est ce vraiment lui qui m’a envoyé le message) une demande de mise en contact dans le réseau Social Naymz - J’imagine qu’il faut prononcer prononcer Names-

Il semble que ce enième site de social networking se différencie en prétendant savoir restaurer les réputations salies des malheureux internautes que nous sommes en repoussant au fin fond de Google les données incorrectes , mensongères ou compromettantes qui pourraient s’afficher dans les premières pages lors d’un Googling (recherche dans Google) de notre nom.

Je trouve ce concept plutôt naif. On dirait le Matamore de la Comedia del Arte qui fanfarone d’exploits guerriers imaginaires ou le Gendarme Flageolet qui tente de corriger Gnafron et Guignol à grands coups de baton et n’y parvient jamais.

Car si je comprends bien Nayms, le principe est d’enterrer la mauvaise réputation, les informations usurpées ou les homonymies là où personne ne va plus aller les chercher, c’est à dire après les toutes premières pages de réponse.

Comment  Nayms procède-t-il? Probablement grace à un bon développement arrivent ils à forcer le référencement par les robots et le moteur de Ranking de Google de posts qui se retrouvent ainsi en premiere page, en enterrant au passage les indexations plus anciennes.
Pour autant ceci ne garantit pas du tout votre réputation

Car le comble est que comme d’habitude, l’inscription dans Nayms s’effectue par la communication d’une simple adresse email et d’un mot passe au choix de l’utilisateur. Donc n’importe qui peut prétendre être n’importe qui d’autre!

J’espère vivement qu’il ne viendra pas à l’idée d’un de mes "meilleurs ennemis" de se créer un compte bidon sous mon nom dans Naymz en se servant d’une adresse email pipeau créée sur un des nombreux sites webmail gratuits en mal d’audience et de sniffage de données perso.
Car du coup ma réputation, jusqu’ à ce jour relativement préservée pourrait en pâtir gravement .

Imaginez un peu,  alors qu’aujourd’hui on ne trouve pas de trace à mon sujet avant la page 12 de Google - ce qui est bien normal vu le peu de choses publiées sur ou par moi sur le Web en comparaison à la prolixité de Jean Marc Levy -Leblond et à la popularité de l’auteur Marc Lévy  - je me retrouverais brocardé  en première page !!!! .   Décidement les trompettes Googliennes de la renommée sont bien mal embouchées.

Du coup j’hésite à vous indiquer l’adresse du site mais comme je n’ai que des copains…. http://www.naymz.com/micro/onlinereputation

Ah j’allais oublier, si vous disposez d’un Domicile Numérique Attribué vous êtes à l’abri de ce genre d’inconvenient.

Les SaaS vont changer le modèle industriel des entreprises

Je viens de lire un excellent papier de Bernard Golden, CEO de Navicasoft 
Les effets de la numérisation

Ce remarquable article analyse comment la virtualisation de la chaine d’information impacte la chaine économique :

Idée force :   les entreprises doivent revoir complètement leur modèle économique global en tenant compte du fait majeur que le traitement des informations qui était le maillon le plus coûteux dans le monde analogique est devenu le maillon le moins cher, ce qui permet de renverser complètement le modèle industriel.

ExempleDayjet une compagnie US d’avions taxi régionaux lowcost qui se différencie non par sa flotte mais par sa capacité très enrichie d’adapter son offre ( ses vols) et donc son prix aux besoins de chaque client, le cout de traitement de la commande et de la vente étant quasi nul - une fois le serveur mis au point -

A la différence des autres compagnies intérieures US qui ont installé en ligne la réplication de leurs - très couteux - système classique de vente des billets d’avions de ligne.
Résultat on baisse les couts de vente des billets sans remettre en question le modèle industriel d’avions qu’il faut remplir de clients qui devront s’adapter aux grilles d’horaires et de destinations programmés en dur. Et donc seuls les aéroports les plus fréquentés sont desservis correctement.

Contre exemple : Kodak : dont la migrationdans le numérique  de son activité grand public consiste à reconstruire un chaine d’impression des photos ( dans le but de vendre des machines et surtout des consommables en compétition avec HP )  .
Alors que pour Golden, la valeur de Kodak - i.e la légitimité ressentie par le client que Kodak est l’acteur de référence pour sauvegarder et restituer les émotions et les souvenirs contenues dans les photos - aurait du inciter la compagnie à proposer à chaque client de résoudre son problème de rangement, de classement et de "retrouvage" ATAWAD de ses photos que celles ci soient prises avec un appareil Kodak ou non . ( voir le dernier paragraphe de l’article)

C’est exactement ce que j’ai proposé en 2005 aux responsables de la business unit e-Kodak à Rochester de développer sur base TAPP.

Acccessoirement, c’est aujourd’hui un des services installables dans une BOITE POSTAPP, voir la présentation de la plateforme POSTAPP et de ses services .